La RRSSSN participe au 7e Congrès québécois sur la maltraitance envers les enfants et les adolescents

Laura McKeeman et Chloe Nahas

Aujourd’hui est une journée importante de sensibilisation à la nécessité d’adapter davantage les services liés au bien-être des jeunes offerts au Nunavik.

Deux employées de la Régie régionale de la santé et des services sociaux du Nunavik (RRSSSN), Chloe Nahas, agente de planification enfance jeunesse famille, et Laura McKeeman, agente de planification en violence familiale et agression sexuelle, ont fait une présentation sur le sujet cet après-midi au 7e Congrès québécois sur la maltraitance envers les enfants et les adolescents, qui a lieu à Montréal les 26 et 27 octobre.

Leur présentation a porté sur les effets importants que peut avoir sur les enfants le manque d’adaptation des services et la nécessité de repenser l’organisation des services. Chloe et Laura ont d’abord présenté le Nunavik aux participants au Congrès, puis ont décrit brièvement le contexte historique et les conditions actuelles dans la région qui ont un impact sur le bien-être des Nunavimmiuts, plus particulièrement les enfants.

Elles ont souligné les nombreux défis que présente l’adaptation des services dans la région tels que le manque de ressources humaines, le haut taux de roulement du personnel, les lois et les exigences imposées. Elles ont insisté sur le fait que pour assurer une adaptation adéquate et efficace des services, les valeurs inuites devaient être au centre du processus. La guérison en est une importante partie. Entre autres solutions proposées, il devrait y avoir plus d’intervenants de première ligne inuits et plus de consultations auprès des communautés. Les deux employées de la RRSSSN ont également parlé de la recherche et des bonnes pratiques dans l’adaptation des services dans un contexte inuit.

C’est la première fois que des déléguées du Nunavik faisaient une présentation à cette conférence. La visibilité et la voix que donne une telle présentation dans le cadre d’un événement de cette envergure sont très positives pour la région. Comme l’a mentionné Minnie Grey, directrice générale de la RRSSSN : « Les pratiques et les lois qui sont étrangères aux Inuits sont trop souvent imposées sans égard aux réalités culturelles et ont des impacts négatifs sur nos vies. En tant que fournisseurs de services, bon nombre de nos intervenants se retrouvent dans des situations stressantes en essayant d’appliquer des lois qui sont difficilement conciliables avec les valeurs et les structures familiales des Inuits. Il est important de souligner ces difficultés. »

Chloe et Laura prévoient publier un article sur le sujet.

Pour de plus amples renseignements sur cet important congrès, consultez le site suivant :

  As part cheap essay writing service us of the assessment process, your lecturerstutors will give you feedback on your assignments designed to help you learn from the experience

Facebooktwittergoogle_plusmailFacebooktwittergoogle_plusmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *